Ossature bois sous la pluie : conséquences ?

Votre ossature bois est sous la pluie. Les structures bois sont à nu et vous ne pouvez pas faire grand-chose contre. C’est à ce moment précis que vous vous posez cette question : quelles conséquences pour ma charpente, mon ossature bois dans 1 an, 10 ans, 50 ans ?

Et bien, aucune ou presque sur le long terme concernant les sections de bois uniquement (hors membrane, panneaux de contreventement,…) . Ce que les scientifiques nomment l’histoire d’humidité (les variations de l’humidité du bois dans le temps) a un impact sur les structures. Celles-ci sont soumises à du fluage dans le temps mais rien ne mettant en péril la pérennité de l’ouvrage directement. Tout est une question de cinétique* et d’absorption d’eau.

La teneur en eau naturelle des bois (que les industriels font baisser par séchage artificiel généralement) est très différente de celle que le bois peut capter ensuite avec l’atmosphère ambiante. Le premier a un impact sur le fluage des bois sur le long terme et le second très peu, intervenant en partie superficielle des pièces de bois et sur quelques journées uniquement.

préfabrication bois pluie construction ossature

Le fluage du bois et la pluie

Une expérience a été réalisée sur l’épicéa de Norvège en 2012 par le Laboratoire de Mécanique et Génie Civil (LMGC) de l’Université de Montpellier et la « School of Construction Management and Engineering » de l’Université de Reading (Grande Bretagne).

L’expérience consistait à soumettre deux séries de bois à des variations d’humidité ambiante. Les deux séries furent chargées en flexion en quatre points des sections à des moments différents.

Les premiers bois furent chargés secs lors de la mise en flexion. Ces premiers bois ont connu un fluage* important lors de la première absorption d’humidité La seconde série de bois fut chargée humide, le fluage augmente fortement pendant le séchage suivi d’une récupération partielle lors de la réhumidification.

In fine, les deux ensembles de bois ont convergé vers la même réponse après quelques cycles alternant période de séchage et d’humidification. Les résultats montrent que le bois varie très peu en matière de comportement mécanique sur le long terme qu’il soit exposé à une météorologie pluvieuse au départ ou non. Une pièce de bois tend vers une déformation limite ; l’histoire hygroscopique n’est qu’un accélérateur du temps que la pièce mettra pour l’atteindre.

Définitions :

Cinétique : phénomènes de mouvement d’un matériau.

Fluage du bois :  c’est un phénomène physique de déformation du bois sous une contrainte de charge. La déformation apparaît dans le temps et n’est donc pas instantanée. Le terme de flèche du bois est couramment utilisé pour illustrer le fluage. 

Hygroscopique : Un matériau hygroscopique est un matériau qui absorbe l’humidité de l’air facilement et peut aussi la restituer si l’atmosphère s’assèche. 

épicéa bois ossature
Section de bois en épicéa

Les panneaux préfabriqués d'ossature bois sous la pluie

Cependant, lors de la réalisation d’un chantier bois d’autres éléments doivent être pris en compte, comme l’isolant ou les plaques de contreventement des ossatures bois.

Panneaux de contreventement : les plaques de contreventement peuvent être multiples (A lire aussi : Quel contreventement pour un mur ossature bois ?). Elles se doivent de supporter l’humidité. Des épisodes pluvieux ponctuels ne poseront donc pas de soucis.

Isolant : là les risques sont plus élevés. Les isolants minéraux (laine de verre, laine de roche) sont non hydrophiles. Ils pourront être séchés sur un temps plus ou moins long s’ils sont ventilés. Mais il ne faut surtout pas refermer un mur sur un isolant mouillé sous peine de détériorer les bois et l’ouvrage. Le temps de séchage peut engendrer des retards. L’idéal étant de changer l’ensemble de l’isolant. Concernant, les isolants naturels (laine de bois, paille…) ou issus de recyclage (ouate de cellulose) qui ne sont pas hydrophobes : il faut tout enlever, sous peine d’engendrer de gros dégâts sur l’ouvrage (moisissures etc).

ossatures bois préfabriquées prefabricationbois.com blog

Les solutions pour les panneaux d’ossature bois sous la pluie

La meilleure solution concernant l’ossature bois est d’apporter les murs sur chantier complètement fermés. L’ensemble des ossatures et de l’isolant doivent être protégés par un pare-pluie ou un support d’enduit (résistant à la pluie) du côté extérieur et d’un pare-vapeur (ou d’une plaque de contreventement scotchée) du côté intérieur. Néanmoins, même si les panneaux peuvent résister à quelques averses, une mise hors d’eau rapide de l’ensemble de l’ouvrage reste le plus sûr. Justement, l’utilisation de panneaux ossature bois préfabriqués avec un haut niveau de préfabrication  permet cette mise hors d’eau extrêmement rapide.

Une autre solution consiste à mettre en place les panneaux ossature bois intégrant seulement la structure (montants et panneaux de contreventement) et d’attendre une météo clémente pour installer l’isolant, fermer les murs et mettre le bâtiment hors d’eau.

Cédric Montéro LMGC
Cédric Montéro

Remerciement à Cédric Montero ( cedric.montero (at)umontpellier.fr ), auteur de l’expérience citée plus haut. Auteurs de l’article et références :  Influence of hygromechanical history on the longitudinal mechanosorptive creep of wood. Cédric Montero, Joseph Gril, Clémentine Legeas , David G. Hunt  et Bruno Clair. Laboratoire de Mécanique et Gé nie Civil (LMGC), Université Montpellier 2, CNRS, France. 

Vous souhaitez télécharger l'article de référence, complétez le champs suivant