Densification urbaine : la surélévation bois comme outil

densification urbaine prefabricationbois

Densification urbaine : le bois pour densifier la ville par le haut

La densification urbaine consiste à augmenter le nombre d’habitant sur un même territoire urbain sans augmenter sa surface globale. L’intérêt de la densification urbaine est de limiter l’usage du foncier et de profiter des infrastructures en place (rues, tramway, métro…). La surélévation de bâtiments consiste à agrandir les logements ou bâtiments en tout genre en ajoutant des étages. Le bois est par toutes ses qualités (légèreté, solidité, préfabrication…) le matériau de la surélévation par excellence.

Pourquoi la surélévation bois comme outil de densification urbaine ?

  • Régler la problématique du foncier. Le prix du foncier augmente massivement ces dernières années. Cette augmentation est présente partout mais elle est encore plus forte dans les grandes villes, Paris en tête. Cette raréfaction du foncier renchérit fortement les couts des constructions. Dans ce contexte, s’affranchir de l’achat de foncier est donc une opportunité intéressante pour produire des m2 habitables en zone urbaine. La surélévation est une solution de densification urbaine de plus en plus utilisée pour toutes ces raisons.
  • Pour aller vite: en zone urbaine les problématiques de nuisance liées au trafic urbain sont exacerbées. Un chantier rapide c’est donc un chantier qui engendrera moins de problèmes sur ce point. La construction bois alliée à une forte préfabrication en atelier c’est limiter les temps de chantier à leur minimum.
  • Intervenir en site occupé : La rapidité d’exécution des opérations en structure bois ainsi que la limitation des nuisances permet aux constructeurs bois d’intervenir facilement en site occupé : faire une surélévation alors que des habitants occupent un logement par exemple.
  • La légèreté : le bois est un matériau très performant sur un plan mécanique. A titre d’exemple, une poutre de 3 m capable de supporter 20 tonnes pèse 60kg en bois d’épicéa, 80 kg en acier, 300 kg en béton armé. Autre exemple, une surélévation bois de 2 étages sur un immeuble béton de 4 étages ajoutera seulement 5% au poids total d’édifice alors que 2 étages supplémentaires en béton ajouteraient 50% du poids (source : CEDOTEC). La légèreté du bois a un avantage déterminant dans les opérations de surélévation, elle évite d’intervenir pour renforcer les fondations de l’ouvrage existant. C’est un gain économique qui peut s’avérer important.
  • Problématique du transport de marchandises en ville : un chantier c’est des matériaux et du transport de ces matériaux. Or, en utilisant le bois et la préfabrication les opérations sur chantier sont limitées et le transport des matériaux aussi.
    • Limiter les îlots de chaleur: Il fait en moyenne 5 degrés de plus en ville qu’à la campagne lors d’épisode de forte chaleur. Cette chaleur est le résultat de l’inertie des matériaux minéraux qui sont utilisés pour les bâtiments (béton principalement). Les bâtiments accumulent la chaleur et la restituent en continu. Le matériau bois est isolant, il conduit très peu la chaleur. L’emploi massif du bois pour des constructions ville limiterait les ilots de chaleur.

    Retrouvez des exemples de surélévations sur Solution-réhabilitation le site de référence.

Surélavation bois en centre-ville
Surélévation bois en centre-ville