isolation-ossature-bois

Isolation ossature bois : quels isolants choisir ?

    coupe-mur-isolation-ossature-bois

    Isolation ossature bois : quel isolant et quelle mise en œuvre choisir ? Actuellement, nombreux sont les maitres d’ouvrages qui optent pour une ossature bois. Le bois est utilisé de plus en plus régulièrement dans le domaine de la construction. De surcroit, il peut offrir plusieurs styles architecturaux : traditionnel, moderne ou encore contemporain. 

    Les murs ossatures bois sont composés de montants en bois espacés de 40 ou 60 cm. Ainsi, l’isolant vient se positionner entre ces montants. Un complément d’isolation intérieur et/ou extérieur vient compléter cette isolation en recouvrant les montants sur l’ensemble du mur. Par ailleurs, un isolant positionné à l’extérieur peut aussi faire office de support d’enduit (voir l’article à ce sujet ici).

    L’objet de cet article est de vous détailler les isolants utilisables en ossature bois et les mises en œuvre possibles.

    Types d’isolants :

    • La laine minérale :
      • Laine de verre
      • Laine de roche
    • Isolants biosourcés :
      • Laine de bois
      • Laine de chanvre
      • Paille
    • Isolants recyclés :
      • Ouate de cellulose
      • Textile recyclé

    Mise en œuvre de l’isolation :

    • Isolant rigide ou semi rigide
    • Insufflation
    isolation-ossature-bois-entre-montants

    Isolation ossature bois : quels critères pour une bonne performance thermique ?

    La construction à ossature bois offre un habitat peu énergivore. Cela est possible car l’ensemble du complexe qui forme le mur ossature bois est rempli d’isolant. En d’autres termes, l’ensemble du mur isole. Entre chaque montant il y a de l’isolant et celui-ci fait donc toute l’épaisseur du mur. Contrairement à un mur en béton, parpaing ou brique où l’isolant est positionné uniquement à l’intérieur (isolation par l’intérieur – ITI) ou uniquement à l’extérieur (isolation par l’extérieur ITE).

    Vous pouvez très bien isoler votre batiment (maison, bureaux, logements…) grâce à la combinaison du bois avec des isolants à haute performance thermique.

    Pour cela, il faut donc choisir un isolant qui offrent une performance thermique maximale. L’ensemble des isolants qu’ils soient de la famille des laines minérales (laine de verre ou laine de roche), de la famille des isolants biosourcés (laine de bois, laine de chanvre, paille ou autre) ou de la famille des isolants recyclés (ouate de cellulose ou textile recyclé) peuvent apporter cette performance. Il faut regarder les deux indicateurs clés : le R et le lambda.

    Comment évaluer la performance d’un isolant pour ossature bois ?

    Pour choisir un bon isolant performant pour vos murs ossatures bois : il faut choisir une valeur R intéressante. Le R pour un isolant est sa Résistance Thermique. Celle-ci dépend de l’épaisseur de l’isolant et de son lambda (λ). Elle s’exprime en  m2.K/W.

    Le lambda en isolation correspond à sa conductivité thermique, plus précisément c’est la quantité de chaleur transmise entre les deux faces de l’isolant dans un temps précis. Cela s’exprime en W/m.K .

    Pour simplifier, afin d’obtenir une bonne isolation optez pour un isolant à forte épaisseur avec le meilleur lambda.

    Isolation ossature bois : Quels types d’isolants privilégier ?

    Tous les isolants sont utilisables pour des murs ossature bois. Certains peuvent être plus vertueux que d’autres pour l’environnement. Par ailleurs, les isolants biosourcés (fibre de bois ou laine de chanvre) font partis des plus utilisés dans ce domaine. Produits à partir d’un matériau renouvelable issu de la biomasse végétale, ils sont à privilégier pour une architecture écologique. 

    Néanmoins, les isolants recyclés ont aussi leurs avantages sur un plan écologique. Les isolants minéraux (laine de verre ou laine de roche) sont parfois indispensables pour certains types de bâtiments pour des questions de réglementation incendie spécifique. Par ailleurs, ils sont aussi mis en avant parfois pour leurs prix plus intéressants, spécifiquement pour la laine de verre.

    Le choix des isolants peut intégrer les critères suivants :

    • la résistance au feu,
    • le maintien de la température,
    • les propriétés acoustiques,
    • la durabilité,
    • le comportement à l’eau,
    • l’adaptabilité à la conception architecturale

    Isolation ossature bois : les différentes familles d’isolant ?

    Isolation ossature bois : la laine minérale

    laine-de-verre-isolant
    laine-de-verre-isolant

    La laine de verre

    La laine de verre est composée de fibres de verre extrêmement fines. Elle est utilisée sous forme d’isolant en panneau rigide, semi-rigide, rouleau souple ou à insuffler (en vrac). Sa valeur R peut aller de faible à très élevée.

    La laine de verre est fabriquée à partir de verre recyclé ou de sable. Elle est utilisée pour tous types de bâtiments et notamment ceux où la réglementation incendie est la plus stricte (Immeuble de grande hauteur notamment). Elle est généralement classée A1 pour sa résistance au feu ce qui est le meilleur classement.

    La laine de roche

    La laine de roche a des caractéristiques communes avec la laine de verre. Elle est aussi utilisée sous forme d’isolant en panneau rigide, semi-rigide, rouleau souple ou à insuffler (en vrac). Elle fabriqué à partir d’une roche : le basalte. Comme la laine de verre elle est appréciée dans les bâtiments où les exigences en terme de sécurité incendie sont fortes. Elle est, elle aussi, classée A1.  

    Concernant l’ossature bois et si le choix se porte sur une laine minérale, la laine de roche est souvent préférée pour son meilleur comportement pour le confort d’été. La chaleur de l’extérieur pénétrerait moins rapidement dans le batiment.

    En terme de prix, la laine de roche peut être plus onéreuse que la laine de verre.

    Isolation ossature bois : les isolants biosourcés

    STEICO-protect-support-enduit-isolant-ossature-bois
    STEICO-protect-support-enduit-isolant-ossature-bois

    La laine de bois

    La laine de bois est fabriquée à partir de fibre de bois souvent issue de résidu de la transformation du bois dans les scieries. Par ailleurs, elle est souvent appelée directement fibre de bois. Elle existe en vrac pour l’insufflation mais elle est le plus souvent posée sous forme de panneau rigide ou semi-rigide. Pour l’ossature bois, les panneaux rigides sont régulièrement utilisés comme complément d’isolation extérieur et font office simultanément de pare pluie et/ou de support d’enduit.

    En premier lieu, l’intérêt de cet isolant est écologique car la laine de bois est issue de la biomasse (le bois). Par opposition à une laine minérale (laine de roche ou laine de verre), il est plus facilement biodégradable.

    Pour information, la fibre de bois est un des isolants les plus utilisés en ossature bois.

    La laine de chanvre

    La laine de chanvre est utilisée comme isolant en ossature bois sous forme de panneau souple ou semi-rigide.  Elle est obtenue après un défibrage de tiges de chanvre réalisé mécaniquement.

    L’intérêt principal de la laine de chanvre vient de son aspect écologique. Comme la fibre de bois, elle se biodégrade facilement si elle est rejetée dans la nature ou en fin de vie du batiment.

    La paille

    La paille offre un environnement plus en phase avec le milieu naturel. Tout comme le bois, elle absorbe du CO2 lors de sa croissance et rejette de l’O2 dans l’atmosphère. 

    Le processus de transformation pour anticiper sa mise en œuvre comme isolant dans l’habitat est très peu coûteux en énergie fossile. Cela est dû à la simplicité de sa transformation avant sa pose (mise en botte) et à sa relative bonne disponibilité sur le territoire. 

    Concernant l’ossature bois, il faut anticiper que les ossatures seront nécessairement plus épaisses que pour d’autres isolants, donc il faudra plus de bois.

    Pour en savoir plus sur ce type d’isolant vous pouvez lire notre article sur ce sujet, cliquez ici.

    Isolation ossature bois : les isolants recyclés

    isolation-ossature-bois-ouate-de-cellulose
    isolation-ossature-bois-ouate-de-cellulose

    La ouate de cellulose

    La ouate de cellulose est fabriquée à partir de fibre de cellulose longue, soit du papier journal recyclé ou de la fibre de carton. Le plus souvent, elle est mise en œuvre sous forme de vrac en insufflation dans les murs ossatures bois ou dans les combles. Néanmoins, elle existe aussi sous forme de panneau semi-rigide. Par ailleurs, concernant les isolants recyclés, elle est généralement meilleur marché que le textile recyclé.

    Le textile recyclé

    Les isolants en textile recyclé sont issus de coton recyclé. Comme les autres isolants, ils disposent de propriétés thermiques variées. Il est souvent utilisé dans les murs ossatures bois sous forme de panneaux semi-rigide et en sous toiture sous forme insufflée (en vrac).

    Pour information, la fondation Emmaüs réalise sa propre production d’isolant recyclé en textile : le métisse. C’est l’isolant en textile recyclé le plus connu sur le marché.

    Isolation ossature bois : Mise en œuvre de l’isolant

    La pose de panneaux rigides, semi-rigides ou souples.

    Les isolants en panneaux sont mis en œuvre entre les montants dans les murs ossature bois. D’une épaisseur pouvant aller jusqu’à 25 cm. Ils peuvent être complétés par un panneau en isolation extérieure ou intérieure qui couvrira les montants.

    La pose se fait dans les murs à la verticale, si les murs sont déjà mis en place ou à plat dans le cas d’une pose en atelier lors de la préfabrication (lire l’article : « Murs ossatures bois préfabriqués »)

    isolation-ossature-bois-atelier
    isolation-ossature-bois-atelier

    L’insufflation d’isolant en vrac dans les ossatures bois.

    La réalisation de l’insufflation se fait à une densité minimale de 55 kg/m3 pour garantir l’absence de tassement dans le temps.

    L’insufflation peut-être réalisée sur chantier mais elle est optimum lorsqu’elle se fait en atelier avec des machines performantes.

    A titre d’information, d’autres isolants peuvent être utilisés en ossature bois, tel que le polystyrène ou le polyuréthane . Néanmoins, ils sont peu utilisés et ne figurent pas dans cette article. 

    Téléchargez le guide

    Gratuitement

    Préfabricationbois.com est une plateforme gratuite qui facilite la mise en relation avec des professionnels de confiance, dans le but de développer vos projets de construction en bois. Bureau d’études, préfabrication en atelier, construction écologique… Gagnez du temps dans vos démarches de prospection !

    NOUS CONTACTER